Comment réussir l’extension de son habitation ?

Pour agrandir votre résidence, vous avez différents choix dont l’élévation de toiture, l’aménagement des combles ou l’extension plain-pied. Comment réussir ce projet d’extension ? La main d’œuvre d’une équipe de professionnels s’avère indispensable. Découvrons-en plus à ce sujet.

Agrandir sa maison : les contraintes

Il vaut mieux se rendre à la mairie avant de penser à agrandir l’espace habitable. Vous pourrez consulter le PLU ou Plan Local d’Urbanisme qui vous fournit des informations sur les contraintes liées à la future extension. Tenez compte de l’emprise au sol disponible, de la qualité de terrain ou encore des dénivelés. En outre, notez que la commune peut imposer les couleurs et les matériaux à utiliser dans le cadre d’une extension. Vous pouvez cliquer sur le lien pour trouver d’autres renseignements essentiels.

Cela peut vous intéresser : Quel est le moyen le plus rapide de trouver la pharmacie de garde la plus proche ?

Une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire ?

Vous serez aussi amené à respecter les formalités administratives et ces dernières dépendent de la taille de l’extension.

Si le projet mesure moins de 20 m² (garage ou dépendance), il faudra obtenir une déclaration préalable de travaux. On note que le délai d’instruction est d’un mois à compter de la date à laquelle vous déposez le dossier.

A voir aussi : Comment automatiser les emails et dans quel intérêt ?

Si le projet mesure plus de 20 m², vous devez demander à obtenir un permis de construire auprès de la mairie. Ici, le délai d’instruction est de deux mois. Le silence de la mairie équivaut à une acceptation. De surcroît, vous devrez faire appel à un architecte si la surface habitable est supérieure à 150 m² après le projet d’extension.

Solliciter un professionnel pour agrandir une maison

Bien que votre projet d’extension puisse être conforme aux lois, le recours aux architectes reste utile. En effet, cette construction peut s’avérer complexe. L’architecte a pour rôle de :

  • Travailler la forme de l’extension ;
  • Considérer les contraintes à l’exemple de l’isolation.

En collaborant avec un architecte, vous êtes assuré d’avoir des résultats satisfaisants.

Le respect de la RT 2012

Toute extension de maison respecte toute ou partie de la RT 2012 ou réglementation thermique. Il s’agit d’un ensemble de règles allégées qui concernent les extensions d’une superficie inférieure à 50 m². Les éléments que vous décidez de changer ou d’ajouter doivent se conformer à la RT 2012.

Par ailleurs, la règlementation thermique de 2012 est aussi une réglementation intermédiaire qui touche les extensions mesurant entre 50 et 100 m².

Si votre extension fait plus de 100 m², elle doit honorer les exigences de la RT 2012 tant pour la production énergétique que pour l’isolation.

N’oubliez pas de notifier la mairie de la fin de vos travaux. Vous aurez un délai de 90 jours à partir de l’achèvement de ces derniers pour les déclarer aux services fiscaux. Ces derniers peuvent considérer une construction comme « achevée » une fois qu’elle peut servir à l’usage prévu, et ce, même s’il reste encore quelques travaux incomplets.